Connecting wetland centres across the world

JMZH 2020 du reseau des clubs environnement mangrove du Saloum

Compte rendu de la journee mondiale des zones humides le 02 fevrier 2020 du reseau des clubs environnement mangrove du Saloum.

Film des evenements
Le Dimanche 02 Février 2020 l’Aire Marine Protégé(AMP) des îles du Gandoule ; situé dans le delta Saloum, dans le département de Foundiougne a accueilli la Célébration de la Journée Mondiale des Zones Humides (JMZH).
Ladite journée a été organisée par le Réseau des Clubs Environnement Mangrove du Saloum (RCEMS) en partenariat avec Wetlands International Africa dans son programme : Mangrove Capital Africa (MCA).

Objectifs de la sortie pédagogique

  • Aux environs de neuf heures, après l’accueil des participants. Le coordonateur du(RCEMS) M. Sané a partagé avec les participants les objectifs de la sortie pédagogique que sont :
  • Célébrer ce 02 Février la JMZH et qui a pour thème cette année « la biodiversité des zones humides ».
  • Faire découvrir aux élèves et enseignants la biodiversité de la zone humide du delta du Saloum (AMP des îles du Gandoule).
  • Faire découvrir et motiver les écoles invitées à la sortie pédagogique (Soum2 et Ya Salam) à monter leurs Clubs Environnement Mangrove dans leurs écoles respectives.
  • Faire constater la vulnérabilité et la fragilité de l’écosystème mangrove.
  • Recueillir les stratégies mise en œuvre pour une gestion durable.
  • Nettoyer un site de reposoir des oiseaux.

A neuf heures trente minutes la pirogue a quitté l’embarcadère de Foundiougne, direction les îles du Gandoule, pour une visite qui va durer sept heures de temps ; Sous la direction des agents de l’AMP (Monsieur Diédhiou et Monsieur Mané) et des éco guides (M. Thior et M. Sarr).

Dès le début du traversé les élèves ont mis en pratique ce qu’ils avaient appris au sein des clubs dans les animations pédagogiques à savoir :
Manipulation de la jumelle, observation de l’oiseau, la description, l’identification, et le dénombrement des oiseaux.

Prenant la parole l’agent de la direction de l’AMP en l’occurrence M Diédhiou nous a fait la présentation de l’AMP du Gandoule créé par décret N° 2014-416 du 31 Mars 2014, avec une superficie de 15.732ha. Il est situé dans l’arrondissement de Niodior, Commune de Djirnda, Département de Foundiougne, Région Fatick. Il est limité à l’Ouest par l’Océan Atlantique à l’Est pat les bouées verts en allant vers Foundiougne au Nord par les Bolongs de Diamniadio et au Sud par Djirnda. Il est composé de 14 îles et dont les 10 sont habitées. Après cette présentation, M Diédhiou nous a fait un exposé sur la biodiversité de la zone humide du delta du Saloum des espèces qu’il accueille (dauphins, singes, poissons, oiseaux etc.) et de son importance sur la chaine alimentaire. Ainsi les enfants même s’ils n’ont pas eu la chance de voir les singes ont eu à savouré la danse des dauphins et beaucoup d’autres espèces.
A 10 heures nous débarquons sur notre première île Vélingara.

Fish drying on a platform on the beach, visitors look on

Ici nous avons fait la rencontre des Soussous (Guinéens d’origine) qui font le fumage des héthemalos (kobos) (kéthiakh) et qui va être commercialisé dans la sous région.

Les élèves ont eu la chance de voir de visu le phénomène de l’érosion côtière et de l’avancé de la mer.

Man in uniform examines a clearly eroded beach bank

Toujours dans l’île de Vélingara on a échangé avec les femmes transformatrices des produits de mer. Elles nous ont exposé leurs difficiles conditions de travail du fait de leurs sous équipement ou manque de moyens :
Gants, chaussures, coupe-coupe, foyer amélioré pour économiser le bois de mangrove etc.

Avant de quitter l’île on a eu a observé comment les huitres étaient fixées sur les racines de mangrove d’où la pertinence de l’élevage des huitres avec les grilles.

Après Vélingara cap sur l’île de Maya aussi appelée l’île des amas coquilliers. A l’entrée nous avons été accueillis par une berge parsemée de coquillages et de coquilles d’huitres.

De même que Vélingara, à Maya on a aussi rencontré les femmes transformatrices des produits halieutiques. Elles nous ont exposé les mêmes difficultés relatées plus haut.

A Maya nous avons été accueillis par le chef de village, après ses prières et sa bénédiction. Nous sommes allés visiter les amas coquillers. Au nombre de Cinq dans l’île avec des altitudes dépassant les 5m.

Un grand résistant et érudit de l’islam El Hadji Omar Foutiyou Tall a séjourné dans ces lieux. Ainsi la population vient souvent dans ces lieux pour y prier.

Vers 14 heures nous avons quittés Maya pour rallier l’île de Fambine. Sur place ce qui nous a marqués c’est d’abord son atelier naval, qui fabrique 80% des pirogues qui naviguent sur le Saloum.

Fambine abrite aussi un mirador haut de 10m, permettant aux éco-gardes de mener la surveillance des côtes et de la forêt de mangrove.

Le chef de village de Fambine nous a aussi reçus, après avoir magnifié l’objet de notre visite. Il nous a parlé de l’histoire du village, de la chaîne de plage (type de pêche originaire de cette localité pratiqué depuis 1937), de ses activités économiques, de l’atelier naval, mais aussi de l’importance, de l’AMP, et de la vulnérabilité de l’écosystème mangrove, mais aussi des stratégies mise en œuvre pour sa préservation.

Il est 15 heures nous quittons Fambine pour visiter les récifs de Djirnda et où l’élevage des moules y est pratiqués. Ces récifs servent aussi d’abris aux poissons, car la pêche y est interdite.

A 15 heures 30 minutes, la visite est terminée nous rebroussons chemin pour retourner vers Foundiougne où nous sommes arrivés aux environs de 16 heures 30.

A terre, les élèves ont fait la synthèse de l’activité du jour. Ils en ont profité pour sensibiliser sur les déchets plastiques.

Tout bien qui fini bien. Le RCEMS a célébré à sa manière cette JMZH, qui est aussi une Journée palindromique comme nous l’a si bien rappelé le Directeur de l’école Mbam2.

Children and adults on a dock on Senegal

Laisser un commentaire

Le réseau de WLI est soutenu par la convention de Ramsar et coordonné par WWT.

Adresse

Wetland Link International
WWT Slimbridge
Gloucestershire
GL2 7BT
Royaume Uni
Tel: +44 (0) 1453 891214
Email: info@wli.org.uk Twitter: @wetlandlink