Ghar el Melh


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/customer/www/wli.wwt.org.uk/public_html/wp-content/themes/bb-theme-child/functions.php on line 78

Country

Tunisie

Données de base

Nom de l’organisme :

  • WWF Afrique du Nord

Baie de Ghar el Melh

Baie de Ghar el Melh

Soutien financier :

  • Fondations

Numéro de personnel :

  • 1

Les buts clés du centre :

  • Promotion des valeurs des zones humides en particulier le complexe lagunaire de Ghar el Melh

Description du centre :

Ghar el Melh salle d'exposition

Ghar el Melh salle d'exposition

Ghar el Melah a été déclarée zone humide d'importance internationale (site Ramsar) en 2007, tandis que la ville de Ghar el Melah a reçu le premier prix Ramsar de la ville en 2018. La zone humide s'étend sur plus de 15 000 ha et comprend une gamme d'habitats allant du classement de la forêt à travers maquis à bas broussailles surpâturées avec dépôts de sable et habitat rocheux sur la péninsule, ainsi qu'une gamme d'habitats de salinité variable sur la plaine, des marais salants aux dunes en passant par les terres agricoles et un petit nombre de plans d'eau. La zone abrite plus de 230 espèces de plantes vasculaires. Sur les 7 espèces d'Amphibiens en Tunisie, 5 se trouvent dans cette zone. Parmi ces espèces signalées avec certitude, seul le crapaud berbère, Sclerophrys mauritanicus, est commun et même abondant dans la zone étudiée. Toutes les autres espèces sont rares et certaines d'entre elles sont menacées d'extinction à l'échelle mondiale, comme Pleurodeles nebulosus qui est vulnérable. La population de reptiles de Ghar El Melh est riche et diversifiée, avec 16 des 17 espèces confirmées ; la richesse spécifique totale présente dans cette zone représente environ 28% du nombre total d'espèces en Tunisie. Au total, 51 espèces d'oiseaux d'eau appartenant à 12 familles ont été observées lors des recensements hivernaux de 2008 à 2019. Les familles des Scolopacidae, Anatidae et Rallidés étaient les plus représentées avec un total de plus de 77% des oiseaux recensés lors des recensements hivernaux. Les espèces les plus nombreuses sont le Calidris alpina avec une moyenne annuelle de 4031,5 individus (le plus grand nombre de cette espèce a été compté en 2018) et le Fulica atra (Foulque macroule) avec une moyenne annuelle de 2181,3 individus.

Champs de travail

Ghar el Melh exhibition

Activités clés de la CESP

  • Célébration de la journée mondiale des zones humides

Les trois succès les plus importants

  • Célébration de la journée des zones humides, élaboration du modèle de gouvernance du site et mobilisation des acteurs principaux (municipalité, DGF et APAL) accréditation de la ville Ramsar

Les trois défis les plus importants

  • Mobilisation de la population locale à cause des besoins socioéconomiques urgents et limiter le développement urbain qui gagne du terrain dans la zone humides, renforcement de l’application des lois de protection des zones humides

Aires d'experience

Panneau pedagogique

Techniques d’interprétation

Développement de sentiers naturels

Centres d’accueil des visiteurs

Construction/maintenance de structures

Participation

Initiatives envers la communauté locale ; Initiatives envers les jeunes

Education et communication

Travailler avec des écoles primaires

Inscrivez-vous gratuitement à WLI et créez votre propre profil de membre illustrant le travail que vous effectuez.