à propos de WLI

Un réseau, pour quoi faire?

Les éducateurs et d’autres acteurs de la CESP se sentent souvent isolés, chacun dans son univers. Les tâches quotidiennes leur laissent peu de temps pour contacter des collègues, échanger leurs connaissances et expériences. Beaucoup sont les difficultés rencontrées par les éducateurs en quête d’un avis utile, de quelques mots d’encouragement, d’études de cas pertinentes, de problèmes et pièges à éviter, de directives sur les meilleures pratiques, et de solutions efficaces  » réinventer la roue « ? C’est pour cela que le programme Wetland Link International – WLI a été conçu.

WLI est coordonné par le Wildfowl & Wetlands Trust, première organisation internationale à but non lucratif, dédiée à la conservation des zones humides, basée au Royaume-Uni. Jouant un rôle essentiel par l’aide qu’il apporte aux Parties contractantes pour la mise au point et la diffusion des activités de CESP (Communication, éducation et sensibilisation du public), le réseau bénéficie de l’appui du Bureau Ramsar.

La mission de WLI est la suivante:
• Encourager et soutenir l’échange d’information et de connaissances au niveau international entre ceux qui participent à des programmes d’éducation relatifs aux zones humides, en particulier ceux qui travaillent dans des centres d’éducation aux zones humides
• Promouvoir la création de nouveaux centres et programmes d’éducation aux zones humides dans le monde entier et y contribuer
• Améliorer l’efficacité des activités des centres d’éducation aux zones humides grâce à l’échange des idées et des connaissances et à la formation
• Faire pression en faveur d’une intégration plus large des programmes de CESP dans les initiatives relatives aux zones humides et à la conservation de la nature, et soutenir l’élaboration de cadres d’application aux niveaux national, régional et mondial

Notre histoire

En 1991, WWT a créé WLI avec un noyau d'organisations fondatrices - des centres pour les zones humides du Royaume-Uni, d'Australie, de Nouvelle-Zélande, de Hong Kong, de Trinidad, des États-Unis, de Singapour, de France et d'Italie, dont beaucoup sont toujours membres actifs.
En 1999, le WWT a réalisé une étude auprès des membres de WLI, laquelle a révélé un véritable besoin concernant le concept et le réseau WLI. De ce fait, le WWT continue à reconnaître l’importance du réseau WLI dans la réalisation de ses propres objectifs de conservation. WLI est soutenu par la Convention de Ramsar sur les zones humides par le biais d’un protocole d’accord. WLI a connu une seconde naissance en 2002. Le réseau réunit désormais plus de 300 membres répartis dans plus de 60 pays sur 6 continents. Il a également des réseaux régionaux actifs en Asie, l’Europe, l’Afrique, la Russie, l’Amérique, et l’Australie.

rapports annuels

WLI Rapport Annuel 2018 (français, 0.7 Mo)

WLI Rapport Annuel 2017  (français, 0.4 Mo)

WLI Rapport Annuel 2016 (français, 0.6 Mo)

WLI Rapport Annuel 2015 (français, 0.5 Mo)

WLI rapport annuel 2014 (français, 0.7 Mo)

WLI rapport annuel 2013 (français, 0.8 Mo)

WLI Annual Report 2012 (anglais, 0.7 Mo)

WLI Annual Report 2011 (anglais, 0.8 Mo)

WLI Annual Report 2010 (anglais, 0.5 Mo)

WLI Annual Report 2009 (anglais, 1.5Mo)

WLI Annual Report 2008 (anglais, 1 Mb)

WLI Annual Report 2007 (anglais, 0.5 Mb)

WLI Annual Report 2006 (anglais, 0.25 Mb)

Inscrivez-vous gratuitement à WLI et créez votre propre profil de membre illustrant le travail que vous effectuez.