Les centres d’éducation aux zones humides jouent un rôle crucial en permettant au public d’accéder à la flore et à la faune sauvages ainsi qu’à des informations sur la conservation. Ces centres peuvent être définis comme des ‘points focaux amenant les gens au contact de la flore et de la faune sauvages’. Ils désignent aussi bien des centres bâtis accueillant des milliers de visiteurs par an que des petites structures comme des cabanes d’observation ornithologique avec quelques panneaux d’information ou des associations organisant des visites guidées dans une zone humide spécifique.Les centres d’éducation peuvent également avoir des activités et des aménagements divers (pêche, chasse, activités ludiques, restaurants, cafés, boutiques et bien sûr activités de CESP).

Ressources clés

Manuel des meilleures pratiques pour la conception et le fonctionnement des centres d'éducation aux zones humides

Le WLI a travaillé avec la Convention de Ramsar et l'ERF (Environmental Ecosystem Research Foundation, Corée du Sud) qui ont réuni des gestionnaires de centres pour les zones humides du monde entier afin de créer un manuel de bonnes pratiques, basé sur des expériences réelles.

Le manuel s'adresse à un large public, notamment aux agences gouvernementales, aux architectes, aux ONG et aux autres organisations de conservation, et sera disponible en plusieurs langues.

Dans le manuel, vous trouverez des informations sur la planification et la conception, les bâtiments durables, la création d'interprétation, la gestion des programmes de CESP et bien plus encore.

Manuel du centre de visiteurs WLI

Peu de gens sont familiers avec le concept de centre d’éducation aux zones humides. Il est généralement compris comme ‘réserve naturelle’, ‘parc national’, ‘jardin botanique’, ‘musée’ ou encore ‘parc zoologique’. Ces termes évoquent différentes images. Mais, qu’entend-on par centre d’éducation aux zones humides au juste ?

Ce manuel comment développer un centre en zone humide tente de répondre à cette question. Il décrit les grandes lignes de philosophie, de pensées et d’interrogations qu’il est important de prendre en compte lors de l’aménagement et de la gestion d’un centre d’éducation aux zones humides. L’accent est porté sur les activités de CESP (Communication, éducation et sensibilisation du public), c’est-à-dire les aspects ‘humains’ qui entrent en jeu dans la création et la gestion d’un centre d’éducation aux zones humides. Vous pouvez télécharger ci-dessous notre publication ‘Aménagement d’un centre d’éducation aux zones humides’.

Autres ressources

Brochure sur la segmentation des visiteurs

Le livret de segmentation des visiteurs du WWT montre comment vous pouvez identifier les besoins de vos visiteurs par groupe d'intérêt.

notre guide making-a-splash

Pour plus d’informations, consultez notre guide making-a-splash, qui propose différentes approches pour les centres d’éducation aux zones humides.

STEP - Éducation dans les estuaires

Le projet STEP, financé par l'Union européenne, étudie comment les centres des zones humides situés dans les estuaires peuvent assurer l'éducation et la durabilité des zones humides.

Passerelles et sentiers de l'ASWM

Pour des conseils pratiques et des orientations sur les passerelles et les sentiers, consultez la brochure de l'Association of State Wetland Managers

Cours de Fergus Fall

D'excellentes idées d'activités dans une zone humide sur la page de Fergus Fall destinée aux éducateurs.

Faire une bonne présentation

Trucs et astuces pour les exposés, comment se préparer à faire un bon exposé, par WLI.

Engagement communautaire

Guide de 23 pages sur l'engagement des communautés envers les terres humides locales. Par le Groupe d'éducation et d'action publique du Wetland Education Network (WEN) en Alberta, Canada, avec le Plan nord-américain de gestion de la sauvagine de l'Alberta.

Inscrivez-vous gratuitement à WLI et créez votre propre profil de membre illustrant le travail que vous effectuez.